Nous contacter​

Faculté de droit

10, avenue Pierre Larousse

92240 Malakoff

lysias.paris5 @ gmail.com

Quelques conseils concernant le plan du discours...

 

- l'exorde qui a pour but la "captatio benevolentiae", elle cherche à attirer la bienveillance de l'auditoire (notamment en accueillant les notations relatives à l'ethos), elle expose le sujet du discours et parfois en indique les articulations essentielles.

- la narratio qui expose les faits, prend la forme d'un récit. Ses qualités sont la briéveté, la clarté et la vraisemblance, elle doit permettre de gagner la croyance et d'incriminer l'adversaire. Elle peut prendre la forme du récit légendaire (fabula), de l'histoire (historia) ou de la fiction (res ficta).

- la confirmatio qui expose des arguments et des preuves. Elle présente les arguments que l'on peut tirer des faits exposés dans la narratio et cherche éventuellement à anticiper de possibles contre-arguments.

- la péroraison est la conclusion du discours. Elle synthétise l'argumentation et en appelle aux sentiments de l'auditoire (pitié, indignation...) notamment par le recours au pathos, elle comprend une recapitulatio et une indignatio (appel final à la pitié et à la sympathie)

- Ces parties pouvaient être complétées par la digressio, morceau détachable de récit ou de description visant à distraire, à émouvoir ou prouver.

 Sources : Herschberg Pierrot, Stylistique de la prose, J. P. Van Eslande, La Mise en scène du discours

© Tous droits réservés

Association Lysias Paris

10, avenue Pierre Larousse 92240 Malakoff

  • w-facebook